Le Comité départemental des Bouches du Rhône

Président Alain Poussel

Nombre de clubs : 59
Nombre de licenciés : 2018
Nombre de féminines : 315
Nombre de jeunes en école cyclo : 144

Pour contacter le Comité

Une belle AG

Une belle AG

Aujourd’hui, grosse journée à l’assemblée générale du COREG (Comité Régional PACA de Cyclotourisme) au Creps à AIX. ça a débuté à 8h30 par l’installation des équipements mis à notre disposition pour accueillir les participants, il faut leur offrir le café et les faire émarger les feuilles de présence. C’est aussi le moment des rencontres, il est évident que depuis 15 ans que je fais partie du CODEP (Comité Départemental 13 Cyclotourisme) je connais beaucoup de monde et comme je ne suis pas farouche, les contacts sont chaleureux. Le matin il vient moins de monde, mais les échanges sont nombreux et parfois se terminent sur une mauvaise note, ce n’est pas grave car entre cyclos, tout fini par s’arranger. Ensuite on fait une pose repas et cette année il est amélioré spécialement pour nous et nous ne l’avons pas regretté, il faut dire qu’au Creps les repas étudiants sont plutôt légers et dans notre tranche d’âge nous sommes un peu plus exigeants. L’après-midi, comme le matin, émargement des nouveaux arrivants, ceux qui n’ont pas trouvé utile de venir écouter et éventuellement parler avec les instances dirigeantes ou les responsables de projets, personnellement je trouve qu’ils ont tort mais c’est leur choix ils en ont le droit. Ensuite les débats reprennent et j’en profite pour les animer, je ne suis pas le seul mais comme je suis assis au premier rang j’ai plus de facilité à prendre la parole et me faire entendre. L’animation a aussi pour but de fixer les attentions et sortir certains d’une léthargie qui les aurait amener à s’endormir. Nous avions la chance cette année d’avoir avec nous madame Martine CANO présidente de la fédération, ainsi que le responsable nationale sur la sécurité plus deux autres membres du comité directeur. Je ne sais pas comment se déroulent les assemblées générales des autres régions, mais je suis convaincu que notre présidente a regagné sa Bretagne avec le sentiment que dans la région PACA les choses ne se déroulent jamais comme ailleurs. Sa conviction est fondée sur les discussions à bâtons rompus pour la moindre petite chose, enfin nous sommes arrivés au bout de nos différences. Il y a eu la présentation du grand voyage des féminines de septembre prochain, voyage qui consiste à rejoindre Toulouse à vélo en 5 étapes. Le groupe du 13 comprendra 25 féminines et 5 accompagnateurs pour l’intendance et la conduite des véhicules pour l’assistance et le transport des bagages, elles retrouverons à Toulouse quelques 5000 féminines venues de la France entière et même de Belgique. Ensuite, les récompenses ont pu être distribuées, des jolies coupes, des belles distinctions avec des diplômes de différents niveaux, sans oublier la présentation des trois jeunes (15. 16. 17 ans) du club de St Martin de Crau, ils ne sont pas là par hasard, leur présence est due à leur participation au PARIS/BREST/PARIS jeunes, soit 1280 KM en huit jours, bien évidemment ils sont encadrés par des bénévoles moniteurs de leur état. Cela représente un bien bel effort car quand tu as fait 120 KM une journée et que tu dois remettre le couvert le lendemain et sous une pluie soutenue toute la journée, le troisième jour tu as du mal à redémarrer le matin et pour corser le sujet il y en a un qui a fait une chute sous la pluie et s’est retrouvé à l’hôpital pour des examens, le résultat étant négatif, il sortira rapidement et retrouvera ses copains. Par chance, car parfois il en faut quand même un peu, son grand père Breton exilé en Provence depuis 45 ans se trouvait en vacances à quelques km de là et lui a fourni un vélo car le sien était inutilisable avec son hauban cassé et notre jeune pourra reprendre la route avec le groupe, il va sans dire que ces jeunes ont regagné leur place sous un tonnerre d’applaudissements bien mérités, mais ils ont été saisi par le virus (pas le coronavirus) l’autre le bon celui qui vous fait vous surpasser pour une passion raisonnable, celle de l’effort gratuit uniquement pour le plaisir de partager des moments extraordinaires avec des potes, alors ils ont demandé à leur président qui n’est autre que le grand père du petit accidenté (dont j’ai oublié le prénom) de les inscrire pour le trait d’union. ça consiste à rejoindre par étapes la ville ou s’est déroulé la semaine fédérale internationale de cyclotourisme de l’année 2019 à la ville du lieu de rassemblement 2020, en l’occurrence Cognac (en Charente) à Valognes ( en Manche, en dessous de Cherbourg) il est évident que ces jeunes ont été soutenus financièrement par les structures, Coreg, Codep, Club afin d’éviter une charge importante aux parents, car vous vous en doutez participer à un voyage comme ça revient cher. Le voyage aller-retour de St Martin de Crau à Paris, plus les frais d’inscription pour la nourriture et les hébergements les chiffres montent vite en flèche.. Après quelques échanges verbaux bien sympathiques, l’annonce des résultats des votes sur les divers rapports, Moral, activité, financier, bilan prévisionnel, l’assemblée se terminera par un petit pot de l’amitié sans alcool car nous n’avons plus le droit d’en mettre à disposition dans les cérémonies de ce genre par mesure de sécurité, les participants reprenant la route pour le retour à leur domicile et certains venant de loin, la région PACA comptant 6 départements, le Vaucluse, les Bouches du Rhône, les Alpes de Haute Provence, les Hautes Alpes, Le Var, les Alpes maritimes, donc vous imaginez ceux qui viennent de Nice et les autres d”Orange, de Gap. Une page est tournée, une autre est ouverte, nous devrons la remplir si possible par de bonnes choses.

André Duhaut

Président de la Moulinette

hall d'accueil

Les participant(e)s sont en place

Les organisatrices de Toutes à Vélo à Toulouse 2020

Les tois jeunes du Paris Brest Paris et leur Président

Remise de la médaille d'argent

Les dirigeants face aux présidents de structures

La secrétaire du Coreg récompensée

Une vélo école

Une vélo école

13

Pourquoi une vélo-école  ?

À l’occasion des assemblées départementales et régionales des clubs de cyclotourisme une idée est mise en avant lors des travaux. La demande de la population pour une prise en compte plus large de la pratique du vélo en ville s’accroît. L’enseignement du vélo utilitaire se développe de ce fait la fédération française de cyclotourisme (FFvélo) actrice du développement du vélo dans notre pays souhaite répondre à cette attente en créant le label vélo école. Ce label permet au club d’être identifié auprès des personnes et des collectivités territoriales. Son objectif est de dispenser l’apprentissage de la pratique du vélo utilitaire dans le respect du code de la route, des règles de bonne pratique et du respect des autres usagers. (Article Jean-Pierre BREL) 

LE LABEL « VÉLO ÉCOLES »

LE LABEL « VÉLO ÉCOLES »

Le label « vélo-école » permet au club d’être identifié auprès des personnes et des collectivités territoriales comme une structure permettant d’apprendre ou de réapprendre à faire du vélo. L’objectif est l’utilisation du vélo comme moyen de déplacement .

Vous répondez « OUI » si au sein de votre club si vous souhaitez accéder à ce label.

« On ne naît pas cycliste au quotidien, on le devient ! ».
L’essor de la pratique du vélo urbain depuis quelques années en témoigne. La demande de la population pour une prise en compte plus large de la pratique du vélo en ville s’accroit. L’enseignement du vélo « utilitaire » se développe en conséquence. (Lire l’article)

Share This